Les textiles écologiques et biologiques : le vrai du faux

La prise de conscience est en marche. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous préoccuper ...

Les textiles écologiques et biologiques : le vrai du faux

Les textiles écologiques et biologiques : le vrai du faux

La prise de conscience est en marche. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous préoccuper de notre consommation alimentaire, cosmétique, et, timidement, vestimentaire. Mais si nous sommes de plus en plus habitué.e.s à décrypter les compositions de nos crèmes pour le visage, shampooings, nos courses, nous ne savons pas forcément de quoi est composée notre jupe ou notre chemise. Ce n’est pas une critique, c’est un constat. La mode et les accessoires ont été les grands oubliés de l’écologie. Je dis "ont été" car tout récemment c’est en train de changer, mais c’est très lent, pourquoi ? Par manque d’information et surtout parce que l’accès à l’information est compliquée, ou biaisée. Essayons-donc de démêler le vrai du faux, je vais vous aider à lire vos étiquettes de vêtements et d’accessoires textiles zéro-déchet, tellement à la mode en ce moment, mais victimes de tellement de dérives également...

Je n’y connais rien en fibre textile, comment m’y retrouver ?

Il existe 3 grandes familles, les matières naturelles, artificielles, et synthétiques.

Naturelles : issues de matière brute naturelle, sans transformation autre que le blanchiment et la teinture.

Artificielles : issues de matière brute naturelle mais ayant subi une transformation à l’aide de produits chimiques polluants (si non recyclé en circuit fermé).

Synthétiques : dérivées du pétrole, transformées par procédés chimiques très polluants.

Voici une illustration de Happy New Green une bloggeuse spécialisée dans la mode éthique, vous y trouverez par ailleurs beaucoup d’information utiles.

 

Ce tableau vous étonne ? Saviez-vous que les tissus en bambou et en eucalyptus dont on vante tant les mérites ces dernières années ne sont pas naturels ? On va y revenir un peu plus bas, vous allez peut-être être déçu.e…

 

Existe-t-il des labels textiles biologiques ?

Oui ! Mais il n’en existe qu’un seul : le label GOTS !!! Et c’est un label très exigeant, il assure :

-          La culture du coton, du lin ou du chanvre sans insecticides ou pesticides

-          91% d’eau en moins pour le coton biologique par rapport à du coton conventionnel sur toute la chaîne de fabrication  (irrigation artisanale et non systématique, l’absence d’épandage de pesticides réduit la consommation d’eau etc…)

-          Des conditions de travail et des salaires décents pour les paysans et les employés (commerce équitable)

-          Une teinture écologique, pas de blanchiment à l’aide métaux lourds tels que le plomb ou le chrome, grosse source de pollution et de toxicité, mais avec de l’eau oxygénée.

Remarque : Le coton conventionnel, non bio, représente à lui seul 25% des insecticides utilisés dans le monde !  Une bonne raison de passer au coton biologique non ?

Plus de détails sur le coton bio ici : http://www.lesmouettesvertes.fr/engagements-ecologiques-ethiques-esthetiques/ et cette vidéo explique très bien le label GOTS :

Je vois souvent qu’un tissu est certifié Oeko-Tex, qu’est-ce-que cela veut dire ?

Ce label est très courant dans l’industrie textile, trop souvent… Il veut tout dire et rien dire à la fois, mais en tout cas il ne certifie sûrement pas qu’un tissu est bio, loin de là puisqu’un tissu en polyester peut être certifié Oeko-Tex et que le polyester, comme expliqué plus haut, est une matière synthétique dérivée du pétrole (et une catastrophe écologique mais ne brûlons pas les étapes, je vous en dis plus après).

Que veut-il dire ? Et bien le produit fini, votre jupe, votre chemise, le doudou de votre bébé, ou votre tissu acheté au mètre va être testé en laboratoire pour vérifier la non-toxicité du produit. On parle donc bien de test sur le produit fini, pas de contrôle lors des étapes de fabrication. Le test va donc seulement révéler si la teinture ou le traitement du tissu n’est pas nocif pour vous ou votre enfant au contact de la peau. C’est tout, et c’est déjà bien me direz-vous ? Bien sûr, on a connu les scandales de vêtements fabriqués en Chine qui à peine portés provoquaient des irritations voir des cloques sur tout le corps.

MAIS l’aspect écologique et éthique n’est pas du tout contrôlé, un coton conventionnel certifié Oeko-Tex aura été cultivé avec des pesticides, potentiellement fabriqué dans des conditions douteuses etc…

Pour en savoir plus sur les teintures toxiques ou écologiques : https://respecterre.com/comment-eviter-les-teintures-toxiques/

Mise en garde : beaucoup confondent bio et Oeko-tex, et le marketing de certaines marques peu scrupuleuses jouent avec les mots. Vous verrez donc parfois un vêtement, une lingette démaquillante estampillée bio, mais lorsque vous creusez, vous vous rendez compte que seulement une partie est bio. Les marques de cotons lavables sur Etsy, sur Facebook ou dans les magasins bios sont de plus en plus nombreuses, et malheureusement certaines indiquent « lingettes bio » alors que seule la face en éponge est en coton bio, la face à motifs est elle en coton conventionnel, certifié Oeko-Tex, ou même pas. D’après moi une lingette à 50% bio n’est pas une lingette bio ! Pensez à poser la question avant d’acheter si ce n’est pas précisé. Méfiez-vous aussi des faux logos bio, souvent verts, avec une feuille tant qu’à faire ! ça s’appelle tout simplement du greenwashing ! Rappelez-vous que le seul logo textile bio est celui-ci :

Les autres sont créés de toute pièce par les marques… Et seul un textile naturel peut être labellisé bio, ainsi le bambou bio et le tencel bio, n'existent pas!

Le bambou ou le greenwashing textile :

Pourquoi le bambou bio et l'eucalyptus bio n'existent pas (ils peuvent juste être certifiés Oeko-Tex)? Comme vous l’avez remarqué sur le tableau un peu plus haut, ce ne sont pas des fibres textiles naturelles. En effet, on parle communément d’éponge de bambou ou de tencel/Lyocell (autre nom pour l’eucalyptus). Mais en réalité il s’agit de viscose de bambou, de viscose d’eucalyptus dont l’impact écologique n’est pas terrible. Pourquoi ?

Parce que la viscose = matière textile obtenue à partir de pulpe de bois par un processus lourd de bains de solvants (soude caustique, sulfate de soude, acide sulfurique).

Mais ça, les industriels ne vous le disent pas ! Ils mettent en avant le fait que le bambou pousse vite sans pesticides et nécessite peu d’eau, et que le bambou naturel aurait des propriétés antibactériennes, anti-odeurs ou anti-UV, mais qu’en est-il une fois transformé ? Rien n’est moins sûr.

Le processus est exactement le même pour les tissus en eucalyptus, à la seule différence qu’a priori les usines de fabrication du Tencel recyclent à 99% leurs eaux usées en circuit fermé, et que le bois est issu de forêts gérées durablement, ce qui les rendent plus écologiques.

Cependant, sans parler de l’impact écologique se pose aussi la question de l’impact humain des employés de ces usines, qui respirent ces émanations toxiques

Pour aller plus loin sur les vêtements en bambou : https://www.consoglobe.com/les-vetements-en-bambou-sont-ils-vraiment-ecologiques-cg/2

La surexploitation du bambou :

Outre sa production peu écologique il y a un autre problème, comme l’explique Consoglobe dans cet article : https://www.consoglobe.com/bambou-exploitation-inquietante-3391-cg : la moitié des forêts de bambou ont été détruites en 10 ans, menaçant l’habitat et l’alimentation des pandas. Certes le bambou pousse vite, ce qui permet d’utiliser rapidement son bois, mais « il faudra 20 ans pour que les nouveaux bambous puissent subvenir aux besoins des animaux ». J’espère que nous ne nous retrouverons pas dans le même cas que les orang outans avec l’huile de palme dans quelques temps…

Et la microfibre alors ? C’est génial non ? On peut se démaquiller ou faire son ménage juste à l’eau ! Oui mais non…

La microfibre est une énorme catastrophe écologique !

1)      C’est une matière synthétique, donc dérivée du pétrole, à base de polyester, polyamide et /ou polyuréthane. Très polluante à produire à cause du processus lourd de transformation en fibre textile, consommant beaucoup d’eau.

2)      Toutes les matières synthétiques relâchent à chaque lavage des microparticules que les stations d’épuration ne peuvent pas filtrer car trop petites. Elles filent directement empoisonner les poissons dans les cours d’eau et les océans puisqu’ils les ingurgitent involontairement… Même un vêtement de seconde main en synthétique va relâcher des microparticules, je dirais même que plus le vêtement est vieux plus il va en relâcher puisque les fibres s’abîment petit à petit. Moins il va être cher également, puisque la fibre sera de mauvaise qualité et s’effritera facilement. Sont concernés les vêtements/accessoires en polyester et dérivés, acrylique, lycra etc…

Je vous conseille vivement la vidéo de Un soupçon de rose qui vous explique tout sur la microfibre de manière très claire :

Si on vous explique à grand renfort d’arguments pseudo écologiques que les lingettes en microfibre sont super écologiques parce qu’elles ne nécessitent pas de produits pour être efficaces, expliquez-leur que mieux vaut utiliser une lingette en coton biologique et une huile végétale fabriquée en France comme les huiles Oden, ou pour le ménage une lavette en coton bio avec un produit maison à base de vinaigre blanc. Parce qu’une lingette microfibre pollue aussi bien lors de sa fabrication que lors de son utilisation.

Autre vidéo d’animation sur l'impact du polyester sur les fonds marins (en anglais, activez les sous-titres sur Youtube) :

Si vous avez déjà des lingettes en microfibre, je vous conseille de les utiliser pour faire la poussière uniquement, pour éviter de les laver trop souvent, et lorsque c’est vraiment nécessaire, les laver à la main pour éviter d’abîmer les fibres.

 

Alors du coup, quels sont les textiles les plus écologiques ?

J’imagine votre désarroi, c’est un peu comme quand on se renseigne sur une alimentation plus saine, on se dit qu’on ne peut plus rien manger sans ingurgiter des perturbateurs endocriniens ou des pesticides.

Mais il y a des alternatives réellement écologiques : le coton biologique certifié GOTS, le lin et le chanvre. Ces deux derniers ont l’avantage de pouvoir pousser en France ou en Belgique, sont très résistants sans avoir besoin de pesticides et demandent peu d’eau, mais ne sont généralement pas tissés sur place, ils partent à l’étranger (en Roumanie mais parfois même en Chine) pour revenir ensuite dans nos pays pour être teints…

Le coton biologique le plus proche de chez nous pousse en Turquie, où il peut être soit tissé et teint sur place, soit dans différents pays d’union européenne, et même en France ! Il peut aussi venir d’Inde ou d’Afrique.

Le seul bémol reste pour l’instant leur prix… Le tissu en coton bio est entre 3 à 4 fois plus cher que le coton conventionnel au mètre (je ne compare même pas avec du synthétique !), le lin et le chanvre sont encore plus onéreux, surtout s’ils sont bios et cultivés en France (les lins/chanvres les moins chers poussent en Roumanie, et vérifiez que la teinture est écologique également).

Peut-on n’utiliser que du lin ou du chanvre pour tout confectionner ? Pas vraiment, les 3 sont complémentaires, on ne peut pas faire de molleton, d’éponge, de velours par exemple avec du lin ou du chanvre, il faudra utiliser du coton biologique. A l’inverse par contre le coton biologique offre toutes les possibilités de textures (jersey, popeline, toile, voile etc…).

 

Voici pour conclure un tableau comparatif de toutes les fibres textiles existantes en fonction de leur impact écologique, vous remarquez que le bambou et le polyester sont tout en bas du tableau, tout comme le coton conventionnel ! L’eucalyptus tire son épingle du jeu de part le recyclage des solvants, mais si l’étude avait pris en compte l’impact humain des employés respirant des émanations toxiques, il serait bien redescendu !

Source : http://www.amandinecha.com/blog/les-matieres-textiles-comment-faire-le-tri/

 

J'espère que cet article vous aura aidé, il est long parce qu'il est le fruit de plus de deux ans de recherches sur internet, d'informations que j'ai recoupées au moment où j'ai créé ma marque, je voulais que mes créations soient les plus écologiques possibles, c'est pourquoi j'ai opté pour le coton biologique pour tous les tissus que j'utilise (et du coton Oeko-Tex pour les pelotes de laine servant aux tawashis). Il n'y a pas de surprise, pas de marketing trompeur!

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager, mais merci de me citer comme auteure :) Ce sont de longues heures de travail...

Articles similaires

9 commentaires

    • Avatar
      Simon
      avril 27, 2018

      Bonjour et merci pour l'article, Il est vrai qu'il est difficile de faire le tri. J'ai toutefois été surpris de ne pas voir plus d'appui pour certains textiles dits '' artificiels '' dans cet article, tel que le tissu de l'entreprise composé de maïs. Pourriez-vous expliquer en quoi ce produit est-il nuisible pour l'environnement? Il me semble que selon les informations que je trouve, c'est dans les normes d'un produit écologique. Je suis ouvert à recevoir des informations qui changeraient mes perceptions. Voici un exemple de site qui me mettent à doute sur ce qui me semble être une sorte de " démonisation " de tout ce qui n'est pas parfaitement " traditionnel " : https://www.biogreenchoice.com/category_s/1865.htm https://www.natureworksllc.com/What-is-Ingeo/How-Ingeo-is-Made Encore une fois, je ne dis en aucun cas cela pour vexer, mais pour être certain de bien comprendre. Merci!

      • Avatar
        DouxCommeDuCoton
        avril 27, 2018

        Bonjour Simon, tout simplement parce que je ne connais pas le tissus à base de maïs, je me suis arrêtée sur les matières textiles courantes qui sont soit utilisées dans le prêt à porter, soit dans la confection d'accessoires zéro-déchet puisque c'est mon métier, comme les couches lavables, les lingettes démaquillantes ou on trouve tout et n'importe quoi en terme d'appellation bio qui ne devrait pas l'être, et des tissus qui sont à la portée de tout à chacun, à l'achat au mètre ou en produit fini, mes recherches n'ont pas abouti sur le maïs puisque ce n'est pas accessible au mètre facilement pour un client lambda. Mais votre commentaire m'intéresse, je suis allée voir les liens que vous avez noté mais je ne vois pas de tissus, il est plutôt question de plastique végétale non? Comme vous avez déjà pu le constater l'article est déjà très long mais n'est pas une fin en soi, au gré de mes futures lectures il est fort possible qu'un deuxième article voit le jour avec pourquoi pas le maïs mais aussi le cuir vegan qui se développe de plus en plus

    • Avatar
      Les idées de Samia
      avril 27, 2018

      Merci beaucoup pour cet article très complet et clair. Je ne savais pas du tout pour le bambou ou le tencel. C'est vrai que l'arguement qu'on nous vent c'est "ça pousse vite" donc on déculpabilise vis à vis de notre achat, mais on ne pense pas à la vision à long terme dans ce cas. J'aurai une question : que penses-tu du polyester recyclé ?

      • Avatar
        DouxCommeDuCoton
        avril 27, 2018

        Coucou Samia, merci pour ton message :) Le polyester recyclé je dirais que c'est un compromis, mais pas une vraie alternative écologique. Le positif bien sûr c'est de redonner une seconde vie à des vêtements qui auraient fini en déchet mais le gros problème c'est que le polyester recyclé relâche autant de microparticules que du polyester classique :/ Mais pour les vêtements techniques de sport, pour le yoga par exemple c'est vrai que le coton ou le lin ne sera pas vraiment adapté, donc mieux vaut du polyester recyclé plutôt que du polyester classique...

    • Avatar
      Nanou
      avril 28, 2018

      Bonjour, Super cet article, ça remet les pendules à l'heure, notamment sur les micro-fibres (pouaaah) et le bambou (encore beaucoup trop présent sur les salons écolo à mon goût !) (mais surement super pour faire de la vaisselle) Moi mes points d'interro sont sur le pinatex (très à la mode dans le milieu végane) et le liège (plutôt utilisé pour les accessoires). Mais je crois avoir compris que ce ne sont pas des matérieux que tu utilises.

      • Avatar
        DouxCommeDuCoton
        avril 29, 2018

        Bonjour Nanou! Oui pour l'instant je n'ai pas fait de recherches sur ces nouvelles matières parce que je ne les utilise pas dans mes créations. Et comme ce sont des textiles très récent, peu en parlent. Il faudrait savoir si le procédé de fabrication est le même que pour le bambou... J'ai auss oublié de parler des fibres recyclées, il y aura de quoi faire un nouvel article :D

    • Avatar
      Aurore B
      juin 4, 2018

      Bonjour, Pourquoi la laine est elle classée E?

    • Avatar
      Aurore B
      juin 4, 2018

      bonjour, Pourquoi la laine est elle classée E?

      • Avatar
        DouxCommeDuCoton
        juin 4, 2018

        Bonjour Aurore, je pense que c'est parce que la laine implique l'élevage animale qui au niveau environnemental "dépense" des ressources naturelles pour les nourrir. C'est un sujet qui méritera d'être creusé lors d'un prochain article car n'en utilisant pas (je parle de la laine véritable, pas de la "laine" de coton) je ne me suis pas encore penchée sur la question :)

Réagir à l'article


* Nom :
* E-mail : (non publié)
   Site web : (Url du site avec http://)
* Commentaire :
Saisir le code :